23 Juin – Empreintes naturelles

Entre deux coches noires, je t’abîme, tu me chancre. Me décombre, me démiurge, me crachat et m’assassin. 

Amphigouri éphémère, tu me blandice, me balancier, m’immobile, tu me bénignité.

Déréliction pitoyable, je t’esquif en retour, t’effluve, t’ecueil, t’épigone et t’escarcelle.

Je t’efflorescence, tu m’escarpe, je t’amour, tu m’essaim, je t’étendard et t’exquisité dans la jungle aux mille froussements.

Tu me jactance de ma joliesse, je te chuchoti, te dissentiment.

Tu arithmétique, je science au réveil, tu séquelle, je te serpentine et tu me souvenance.

Je mélopée, tu palinolie, je myriade, tu parangon, pecadille et je t’odalisque.