18 Juin – Je suis une petite bête


Je gravit et grapille, roule et chatouille, dans l’épaisse verdure d’épines aux nuances tropicales, je traverse et groupille, canalise et demi-tour, encore un tour, encore une vrille, encore un tout petit bout de chemin de plus.


Je chemine et escalade, franchit, roches et crevasses, contourne et surplace. Je chatouille la colonne osseuse de la montagne.


Dans son cou de cailloux, je poursuit l’ascension, la fourmi mal placée, continue le périple en son nom. La falaise est haute, le vent fort, la pente raide.


Serpente et villipende, grattouille sous les épinouilles, je surprends un geai et surprise ! Le marteleur pic vert maratonne.


119 nuances de bleu. La palette


Petite bête des grands jours. Grands bonheurs de toujours.