13 Juin – Merci pour la carte

On sonne à onze heure treize.

On, c’est le facteur. Moi, je travaille à la réception.

On monte, on demande, on me cherche. J’ai du courrier. J’ai du courrier !

C’est un colis en retard, égaré entre les frontières, gardé trop longtemps, transmis trop tard, il est finalement arrivé. Je signe et découvre l’emballage brun décoré de timbres multiples aux multiples couleurs.

Bonheur, sourir et baume au coeur. Pause de huit minutes à midi pour l’ouvrir. Merci. Merci Papi et Mamie !