3 Juin – Brûlures solaires

Le sable estival avale, le soleil pleut, je ploie sous la caliente.

Été espagnol, comme le poème d’un été bohème, dormir sous mon ciel maquillé.

Bribes de chaleur, vague caniculaire, on m’emporte avec le vent, détour obligatoire à la mer.

Des roches fissurées, savoir sussurer la mesure, savourer le sang des blessures.

Vingt-huit degré à dix heures, vague de chaleur, journée sueur.

Suave.