29 Mai – Franche limite 

À la frontière du désert, c’est la fracture. Une fracture entre ce monde d’hôtels infini et ce monde de sable sans fin. Ce monde de luxure à profusion et l’autre de simplicité comme unique horizon. L’un de vent chaud et lourd porteur du natural, l’autre la fraîche aciduité artificielle de la climatisation. 

L’un plein d’argent, l’autre rempli de vide. L’un de verdure, l’autre d’orange brûlé.

Et pour protéger les patures, la muraille de vert, devanture.

À l’horizon, la mer bleutée, le ciel azur, désert enchanté.