Sn 7 Mai – Lille en briques rouges

Encore une fois sur les rails. Me voilà de nouveau en déplacement, au revoir Londres, au revoir l’Angleterre, bonjour Lille et bonjour la France.


C’est cette fois ma famille qui m’accueille, tout proche de Lille. Embrassades, récits de péripéties, retrouvailles. J’entretiens un singulier lien de distance avec ma famille éloignée. Mais je n’ai pourtant aucun mal aux amicalités familières lorsque je la retrouve. Mes cousines. On sort. C’est dimanche. Nous irons au musée et elle me montrera un peu plus de Lille.


Dans le vieux Lille, ma cousine me montre les cachettes et m’amène à travers des cours anciennes. Nous passons par la place de bouqinistes. Mais ce n’est pas ce qui me surprend le plus.

Ce qui me surprend encore plus c’est le terrain encore brûlant de bataille. Je n’étais pas revenu en France depuis le premier tour. Et voilà que même bien après le scrutin, les braises encore chaudes d’une guerre terrible, jaillissent encore sur le terrain. Je ressens les tensions encore saissisantes, je vois les vestiges encore debouts. On entend la rancoeur toujours audible. On goûte à la tristesse envahissante en touchant le corps urbain aux blessures inachevées.

Exposition. Musée. Dérappage en train. Belles couleurs et jolies formes.

Un dérappage en train.

Les ruines d’un usine à l’image religieuse.

Voyage intercontinentale et trans-sociétale dans la chambre marocaine. 

On s’habille en panthères. On se déguise en fauve.

Ville légo-citoyenne.

Et vient le moment d’aller voter.


Le soir, c’est avec une souffrancs terrible que je regarde les résultats. Plus terrible encore, car je n’ai aucun espoir. Rien ne me fait espérer. Créateur ou créature. Le monstre ou le sorcier. Je ne me sens presque pas rassurė quand Macron apparaît avec plus de 65%. Je le déteste. Je déteste le système. Je déteste ces gens qui condamnent mon avenir et celui de l’intérêt général. Je haïe ces personnes qui vont faire de mes années étudiantes des années de combat. Je ne regrette ni ne regretterai mon choix.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s