Th6 A – Famille d’un autre monde

C’est toujours une aventure. Je découvre les familles comme des bonbons. Au début, je ne perçois rien, puis j’enlève l’emballage, j’entre dans leur quotidien. Les soirées où les enfants refusent d’aller au lit, les repas compliqués, les caprices, les joies aussi, les fous rires, les petites habitudes, le quoditien rythmé de douceurs, les liens de la mère et son fils, de la fille et de son père, le tempérament de chacun différent, les veillées télé, à jouer ou à discuter. Parviennent-ils à me cacher quelque chose ? Je découvre leur réalité sans pudeur, je plonge en apnée dans leur vie de famille, vingt-quatre heure sur vingt-quatre, je les observe, j’observe leurs habitudes, leur jardin leur maison, j’y vis. Évidemment que non, j’ai toujours mes heures à moi, celles où je construis ma bulle, celles où je pars dans mes songes, où mes rêves m’emportent. Et puis vient le temps où je me confie. Car une relation d’égal à égal est plus intéressante. Je leur raconte qui je suis, d’où je viens, ce que je fais, ce qui me plaît, ce qui m’ennuie. Et je peux m’inventer la vie de mes rêves et eux ne peuvent rien me cacher.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s