Fr24 F – Aline, Berlin et longs trajets

Le lendemain, Berlin !
Je prends le train de nuit, matin à Berlin, je fais le tour; la gare, la tour, la porte, un jardin public. J’avale un berlinois. Le train suspendu, le parlement, le mur.

On essaye de me vendre un écusson à croix gammée. Je fuis. Les démons du passé sont à chaque coin de rue. Je fuis encore, plus loin, plus vite, je fuis le check point Charly.

Je prends le train. Halle. Aline m’attend. Elle est adorable. On visite la ville, on traverse le fleuve, visite l’université. Elle me paye une limonade dans son café alternatif favori. C’est l’heure de partir ; elle a une réunion avec la section globale de Greenpeace. Et moi le train m’attend. 14h de trajet avant d’être de retour à Vienne.

Peu de monde dans le train. Je me réfugie dans une cabine six sièges et en couche un pour une nuit de voyage. Pratique et relativement confortable !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s