WED 25 Jan – Tout un autre style de vie 2.2

​La cuisine

Voilà une autre chose qui m’a bien surpris. Non seulement par sa nature mais également par son automatisme : comme le démentre le livre de Bourdieu La domination masculine, ce que je vais vous raconter est encore plus frustrant étant donné que cela se produit presque instinctive ment,  sans qu’aucune règle soit inscrite et aucune parole énoncée. 

J’ai ainsi remarqué que systématiquement, avant le repas pour faire la cuisine ou après pour le débarasser puis la vaiselle, c’était toujours les filles (mère+fille) qui se retrouvaient en cuisine à faire ces tâches. Je pourrais vous parler du ménage mais cela est moins évident étant donné qu’on y a moins recourse que les repas (3 fois par jours, 7 jours sur 7). Oui, pour les repas c’est d’autant plus parlent que c’est toujours le cas. Toujours toujours ce sont les filles (+moi comme volontaire) qui se retrouvent à préparer le repas puis à nettoie la cuisine. Bien sûr, on peut aimer faire cuisine, là n’est pas le problème. Le problème c’est que même à la fin du repas, les hommes s’évaporent et laisse the les femmes tout faire. Même pas la moindre pitié pour mettre sa vaiselle dans le lave-vaiselle. Je n’en reviens pas.

Je ne vous parle même pas des âges : la fille a trois ans de moins que son frère mais c’est elle qui est charge d’aider sa mère. Et c’est peut-être le pire de cette histoire : la reproduction de la domination ; les hommes n’ont pas à travailler à la cuisine car ce n’est pas leur place et ils ont certainement d’autres choses bien plus importantes a faire.

Peut-être que le travail de la soeur en cuisine est compensation par celui du frère, sans doute charge d’autre chose. Peut-être. En tous cas en quatre semaines je n’ai rien vu de tel, et le ménage est en plus fait par la soeur et la mère, comme une sorte de volontarisme.

Je ne critique ni le frère, ni le père, je ne prend ni la défense de la mère, ni de la soeur. J’ai tenté d’être objectif, je vous rapports les faits que j’ai vu, sans doute pas complètement vrais puisque je n’ai passé que quatres semaines avec eux, mais j’ai fait des efforts pour ne vous rapporter que ce que je voyais sans interpreter, à défaut de faire volontairement des hypothèses.

Qu’est-ce que j’en pense ? Je vous l’ai dit, je ne blâme personne, et si je dois critiques quelqu’un ou quelque chose, c’est le système, qui enferme les gens dans une vision sociale construite et qui contribue à la perpétuer. En effet, je pense que la famille ne se rend même pas compte de la domination masculine qu’elle institut en son sein. Mais ça encore, ce n’est qu’une hypothèse.  

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s