Janvier à deux pas du grand lac

Lectrices, lecteurs, de passage comme de coutume,

Je vous propose d’employer le post du jour à mes voeux. Des voeux que je veux simples, courtois, directs, francs. Des voeux lucides qui appellent à la conscience, des voeux conscientisés qui mumurent la raison. Des voeux raisonnables, pour la paix, pour le calme, pour la quiétude.

D’abord, je souhaite mes meilleurs voeux à votre propre personne. Des voeux individuels. Je vous souhaite pour 2017, le plus grand épanouissement personnel.Car je suis convaincu que tout changement global commence par le changement de nos individualités, je vous souhaite les plus belles réflexions et découvertes, je vous souhaite d’apprendre. Par la réussite ou par l’échec -bien que cette seconde voie soit plus périlleuse-, je vous souhaite d’avancer. De réfléchir, de vous questionner, de grandir. Rien à voir ici avec l’âge, c’est une question de perception du monde, de conscience. Je vous souhaite de mûrir et de l’accepter, car il y a plus facile, mais il n’y a pas plus beau. Je vous souhaite de trouver l’apaisement, pas celui d’une « France apaisée » qui sert de slogan, l’apaisement de vos actes, l’apaisement de l’âme, l’apaisement de votre conscience. Pouvoir vous regarder sans cupabiliser, pouvoir avancer sans regretter. Pour ce changement global auquel j’aspire.

J’adresse ces mêmes voeux à notre pays et à notre monde. Des voeux de répît dans le chaos, des voeux de stabilité dans l’agitation. Croyons à nos combats et nos projets, croyons à nos pensées, à nos idées, à nos buts toujours à accomplir. Des voeux de santé, de repos, de fermeté, de constance, d’espérance intransigeante. Et il en faut. Du courage aussi. Je souhaite à notre pays le réveil. Je souhaite à tous le réveil de la conscience. Et lorsqu’elle est déjà là, je vous souhaite le choix courageux de l’action. Agir pour changer. Mais pas changer pour changer. Changer pour construire. Construire après réflexion. Changer pour la paix. La paix pour l’avenir. L’avenir par le partage. L’avenir en commun.

Peut-être que nous sommes à un croisement de l’histoire, un de ces moments où tout peut arriver, et je fais miens les mots d’Antonio Gramsci, philosophe, journaliste et homme politique encarté socialiste puis créateur du parti communiste italien :

« La crise consiste justement dans le fait que l’ancien (monde) meurt et que le nouveau ne peut pas naître : pendant cet interrègne on observe les phénomènes morbides les plus variés »

Voyez, une ère s’achève, l’aurore d’une autre se pointe à peine. Mais pour l’instant dans le crépuscule, il faut s’orienter. Le peu de ma vie que j’ai pu connaître cette première ère dépassée, ne me fait rien regretter, je quitte le vieux monde sans remords. Je choisi les souvenirs valeureux à mes yeux et les leçons à tirer pour tout réemployer, à construire l’avenir. Cet espoir de refonder un pays pour vivre tous ensemble en paix. A bas la guerre sociale, économique, militaire et démocratique ! Des cendres du vieux monde, prenons la justice comme base commune pour modeler une société du vivre ensemble, où chacun participe selon ses moyens et reçois selon ses besoins. Faisons de nos différences une richesse et de nos inéqualités un mauvais souvenirs.

Je vous souhaite enfin la paix intérieure pour la semer en dehors, des énergies positives, du réalisme. Sans tomber dans un extrêmisme, parcourez les sentiers battus et tracer le vôtre, orientez-vous. L’agitation du début du 21e siècle me fait peur et me passionne en même temps : voilà l’occasion où jamais d’en finir avec la pauvreté de masse, avec notre auto-destruction et celle de notre monde puisque nous sommes bel et bien liés, en finir avec les injustices galopantes, avec le renoncement, avec la honte, la cupabilité, le doute.

Tout cela je vous le résume, lecteurs, lectrices, en une seule expression :

Merveilleuse insoumission 2017.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s