Thu, 29 Dec – Same people

J’ai vraiment eu l’air bête. La dernière fois à table, Urban me racontait que demain un Same allait venir pour montrer un sentier forestier aux touristes… 

« – Un quoi ? »

Les Same voyons ! Moi je ne les connaissais pas. J’ignorais totalement tout de ces gens.

Les Sames sont un peu les indiens d’Europe. Ils vivaient là bien avant que les Européens au mode de vie occidental arrivent au nord de la Scandinavie. 

En fait aujourd’hui c’est surtout une communauté minoritaire. Ils ne se déplacent plus uniquement en traîneaux, ne se sont plus ces nomades vivant sous des tipis, ils ont des voitures, des moto-neige, s’occupent toujours d’élevages de rennes, mais avec tous nos outils techniques utilisés en Occident. Ils apprenent toujours le Same, mais ne sont plus beaucoup à le parler.

Les Sames ont leur propre drapeau, évidement, c’est normalement un peuple disctint des peuples européens scandinaves (Norvège, Suède, Finlande).

Avec ma découverte des Sames, on m’a également soulevé tous les problèmes politiques que je ne soupçonnais même pas.

1. Le territoire 

Norvège, Suède et Finlande se départagent la scandinavie en bandes verticales. Pour les Sames, c’est l’inverse. Ce peuple est en fait composé de trois branches majeures qui se répartissent sur la partie Nord de la Scandinavie… en bandes horizontales.

Dans chaque pays se retrouvent alors des Sames minoritaires.

2. Appartenance

La solution trouvée aujourd’hui est la double nationalité : tous les Sames ont une nationalité same ET une nationalité corresondante au pays dans lequel ils habitent (fini les nomades). Ils peuvent néanmoins traverser les frontières européennes comme il le souhaite entre les trois pays.

3. Représentation politique

Comme tous les citoyen.ne.s Norvégiens/Suédois/Finlandais, les Same votent aux élections de leur pays. En plus, ils peuvent voter pour le parlement same qui est censé défendre leurs intérêts à l’échelle nationale, car il n’y a pas de parti same.

Mais les same, bien qu’ils continuent de voter, ne veulent pas se faire d’illusions et disent savoir que ce parlement est juste là pour le symbole.

4. Tension avec les non-sames

En plus de leur double-nationalité, de leur droit à circuler librement et de leur représentation politique exceptionnelle, symbolique seulement soit elle, les Sames jouissent d’autres droits qui leur sont accordés à eux seuls et non aux citoyens non-same. Ainsi, les Same peuvent chasser, pêcher et utiliser des engins à moteur dans les réserves naturelles où ces pratiques sont usuellement interdites. Évidemment, sans ces droits, leur culture est encore plus menacée et comment garder les immenses troupeaux de rennes sans de tels moyens (moto-neige, scooter, 4×4…) ? Il n’empêche que cela irrite notemment, que cela soit justifié ou non, les pêcheurs et les chasseurs non-same. 

5. Le rêve same

En réalité, beaucoup de Sames souhaitent plus de reconnaissance que le simple parlement : beaucoup parlent d’un état same. Mais j’ai cependant eu l’impression que beaucoup en parlaient plus comme un rêve que comme une prédiction. Et sans doute avec raison : comment construire un état dans lequel tous les citoyens se dévoueraient aux activités forestières et agricoles ? Élevage, métiers du bois, chasse, pêche… ils restent beaucoup de domaines si leur volonté est de construire un état similairement constitué à ceux que nous connaissons en Occident (hôpitaux, écoles, services publiques, voirie…). Sans compter qu’avec l’arrivée imminente de l’Antarctique dans la mondialisation, ni Norvège, ni Suède, ni Finlande ne voudront abandonner leurs terres aux Nord.

À suivre !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s