Décembre porté par les flots

Un mois de plus, un mois encore ? Le périple se poursuit, par ses hauts, ses bas, toujours la même vitesse, toujours la même lenteur. On dirait pourtant, que certains jours en durent mille et que mille autres en durent un seul. 

Le véritable changement est maintenant. Pas de reprise de slogans trompeurs, juste de la mélancolie plein l’âme, de quitter là je suis arrivé, il y a trois mois et demi à présent.

Mais que promet la suite ? La suite ne promet rien, la suite ne promet pas. La suite arrive. Je ne connais pas la suite.

Depuis combien de temps suis-je parti ? Je n’ai pas l’impression de devoir un jour rentrer. Tout reste encore à venir. Aurais-je le temps de tout faire ? Le temps est compté. C’est certainement là où risque d’être ma plus grande déception : ne pas avoir fait tout ce que je comptais faire.

Au dessus d’une couverture de nuages bordant le soleil, j’imagine le jour se coucher, fatigué d’avoir régné si peu aujourd’hui. Les courbures de coton dessinent l’horizon, par dessus les nuages, que dépassent l’avion.

Le monde est plein de questions peu sages ; pourquoi paniquer ? pourquoi regretter ? tout reste à vivre, cela sera-t-il toujours aussi vrai ?

Pour être honnête, l’avion de mes pensées, lorsqu’il décolle pour partir, me donne le vertige, me fait tourner la tête. Comment ne pas vouloir à tous prix, vouloir ouvrir les yeux, observer tout autour, si le monde est bien là ; en voyage tout paraît, fragile, léger, volatile. Mais pourquoi s’inquiéter de ne pas avancer, de rater le présent, alors que le temps m’emporte, et m’embarque au loin, porté par les flots, emporté au large.
Le mal de tête est de retour, j’allume la lampe de chevet, jette un coup d’oeil au réveil disfonctionnant, éteins la lumière, jette ma tête dans l’oreiller, dans une chambre rouge, d’un hôtel doré de Vathy. Un de ce genre d’hotêls où je n’avais encore presque pas mis les pieds. Peut-être que l’avion de demain sera prêt à partir ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s