Jeu. 18 Août – Archipelagos

​Je n’ai pas osé bougé de mon fauteuil du bateau de toute la traversée -mes valises étant trop lourdes-jusqu’à ce qu’une femme grecque me propose de les garder. Je ne suis pas sûr d’avoir été jusque là conscient de ce que mon choix induisait réellement.

Samos. On évacue rapidement. Je prends le taxi avec un couple anglais. La base d’Archipelagos se situe un peu avant Pythagorio,  une des grandes villes de l’île. Face à la mer, les bureaux sont spacieux, je rencontre l’équipe. Kleopatra, ma superviseuse est souriante. Bogna, polonaise, m’accompagne jusqu’à nos chambres qu’un chemin côtier dessert. Je dors dans un dortoir de garçons. Le bâtiment aux formes simples est magnifique ; chacun de ses compartiments est peint d’une chatoyante couleur. Le dortoir est dans le bloc rose. À première vue, les locaux intérieurs paraissent petits, usés, presque vieillots. Mais le cadre formidable me rassure.

À 18h je retournerai à la base pour le repas. Pour l’instant, le corps et l’esprit lessivés d’émotions, je m’allonge sur un matelas et songe à m’endormir.
En fait, dans le dortoir, je sais ce que je préfère : la brise marine salée et chargée d’aventures.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s